Editorial Cap Digital

C’est bientôt les vacances ! On vous a préparé un dernier dossier de veille avant la trêve estivale. Léger, pour pouvoir l’emporter partout avec vous, il traite d’un sujet qui nous concerne (presque ?) tous : le tourisme. Difficile d’en définir précisément les contours, mais ce marché englobe à la fois l’hébergement, le transport, la valorisation de patrimoine, le commerce…nous avons donc voulu donner la parole à quelques-uns des acteurs qui accompagnent l’innovation et mesurent les tendances dans le tourisme et le patrimoine.

C’est un secteur majeur en France, qui représente près de 7,2% du PIB en 2015. Et à l’échelle mondiale, un marché qui ne cesse de croître, ouvrant de nombreuses possibilités aux entrepreneurs. Selon des chiffres récents de l’Organisation mondiale du tourisme, la fréquentation touristique internationale va croitre de près de 4% par an entre 2010 et 2020.  On peut bien entendu y imputer le développement du tourisme dans les pays émergents comme la Chine. Mais pas seulement. L’Europe reste un marché et une destination de choix. Pour de nombreux entrepreneurs, la fin des frais de roaming en Europe, ainsi que d’autres éléments de contexte politique et économique, visent à renforcer cette position.

Dans ce dossier, nous souhaitions nous pencher sur les transformations du secteur. Comment définir l’attractivité touristique aujourd’hui ? Comment connaitre ses publics, développer une offre cohérente et faire coexister différentes marques sur un territoire ? Selon une récente étude de l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme d’île-de-France, il y a urgence de « passer d’une offre centrée autour du patrimoine et de la culture, à une offre riche et diversifiée dans une logique de gamme de produits ». Il n’est de plus pas facile d’éluder le contexte sécuritaire dans lequel les professionnels doivent évoluer, et innover. Une tendance qui se retrouve en bonne place des tendances dessinées par les cabinets de conseil dans le secteur.

Certaines tendances émergentes se confirment : l’utilisation du mobile tout d’abord, qui explose et permet une relation temps réel et des échanges continus pendant le voyage ; la concentration économique aux mains de géants mondiaux qui poussent les acteurs à réagir ou, acceptant ce fait, se focaliser de fait sur leur premier métier, l’accueil ; l’importance de l’expérience (un concept bien compris par des hôteliers comme AccorHotels avec son nouveau concept Jo&Joe, les auberges Generator, ou encore Airbnb) ; la transformation de l’information voyageur ; les nouvelles formes de commerce ; le regain des métiers anciens comme la conciergerie ; le développement de nouvelles formes de médiation culturelles et artistiques. Des innovations technologiques commencent également à trouver leurs applications dans le secteur : chatbots, blockchain, marketing prédictif, réalité virtuelle et augmentée…

A Cap Digital, nous sommes très sensibles à ce sujet. Nous sommes notamment engagés depuis 2015 avec le pôle de compétitivité TES en Normandie dans un projet d’expérimentations de solutions touristiques innovantes, Tourisme Digital en Vallée de Seine. Les lauréats de la deuxième saison ont été dévoilés lors de la dernière édition de Futur en Seine, et nous vous invitons à les découvrir ici. Nous vous donnons rendez-vous à la fin de l’année pour un retour d’expérience sur les expérimentations menées.

Dans ce dossier, que nous avons voulu court et concret, nous vous donnerons quelques pistes de développement, de secteurs à aborder, ainsi que les dernières tendances sur lesquelles réagir et construire vos propositions de valeur, services et produits.

Nous vous souhaitons un très bel été à toutes et à tous !

■ L’équipe de veille Cap Digital

Chiffres clés

Quelques défis

28%

des dépenses des touristes sur le territoire francilien concernent le transport (non-urbain), 24,3% l’hébergement marchand et 20,5% la restauration (source : CST)

18298

C’est le nombre d’entreprises créées dans le tourisme en 2015 (en grande partie liée à la montée des VTC, source CRT)

160 Mds €

C’est le poids de la consommation touristique intérieure en France en 2015

10%

C’est la part du tourisme dans le PIB mondial (Source : Faits saillants du Tourisme 2016 OMT)

500 000

emplois salariés dans le secteur en Ile-de-France, représentant le tiers des emplois salariés touristiques nationaux (Source CRT)

80%

des visiteurs de la région Ile-de-France ne sont pas des primo-visiteurs (Source CRT)

40%

des ré-utilisateurs de données touristiques disent avoir des difficultés pour obtenir les données qu’ils cherchent (Source : Enquête DGE DataTourisme 2015)

65 millions

d’européens se sont rendus en France en 2015, faisant de l’Europe le vivier le plus important pour le pays.

  • Attractivité

  • Fidélisation

  • Service

  • Data

  • International

1 TENDANCES ET CONSEILS POUR ENTREPRENDRE DANS LE TOURISME

Vous devez être connecté pour accéder à ce contenu. Merci de créer votre compte ou de vous identifier en cliquant sur le lien suivant :