Editorial Cap Digital

En ce milieu d’année 2016, l’emploi est au cœur des priorités médiatiques et politiques : rapport du Conseil National du Numérique présenté à la Ministre du Travail, plan contre le chômage et projet de loi travail dévoilés par l’Elysée … L’objectif, alors que le taux de chômage en France a atteint 10,2% de la population active au 3e trimestre de 2015, est de pouvoir adapter le marché du travail aux nouveaux modèles économiques. Et en particulier, comme le dit le rapport du CNNum, d’accompagner la révolution numérique.

Accompagner les nouvelles trajectoires

« Travail, Emploi, Numérique : les nouvelles trajectoires ». C’est le nom du rapport du CNNum, déposé le 6 janvier après une saisine du ministère du Travail fin 2014. En 20 propositions, il propose 5 objectifs pour orienter l’action publique en matière de politiques d’emploi : mieux prendre en compte les parcours hybrides entre les différentes formes d’emploi ; repenser l’organisation des entreprises, entre travailleurs indépendants externes et nouvelles pratiques internes pour éviter que numérique soit synonyme d’isolement ; redéfinir la démocratie sociale grâce aux outils et aux nouveaux rapports de force permis par le digital ; réévaluer le lien entre travail et distribution des richesses dans notre modèle social ; et enfin se servir du numérique comme levier d’empowerment des individus en anticipant l’automatisation de certains postes notamment.

Formation et réforme du service public pour lutter contre le chômage

Les plans en cours mettent l’accent sur la formation, vue comme une réponse efficace à l’éloignement du marché de l’emploi que vivent de nombreux chômeurs de longue durée. Un demi-million de formations supplémentaires sont ainsi prévues. Il s’agit également d’anticiper la destruction d’emplois que l’automatisation et les progrès de l’intelligence artificielle semblent menacer, de se préparer à de nouvelles formes de travail, pour dessiner les métiers à forte valeur ajoutée de demain, dans un monde transformé. Un constat corroboré par une récente étude du World Economic Forum, selon laquelle, si seules 6% des personnes interrogées pensent que l’intelligence artificielle va être un facteur majeur de bouleversement de l’emploi, 9% pour la robotique et le transport autonome,  le big data et le cloud mobilisent respectivement 26% et 34% des personnes qui y voient une tendance importante, loin derrière néanmoins le changement de nature du travail, pour 44% d’entre elles.

Dans le même temps, Pôle Emploi prend le virage de la transformation numérique. Non seulement en généralisant cette année l’inscription obligatoire sur Internet dans l’objectif d’alléger les formalités administratives, après un test mené dans 10 départements. Mais également par exemple en s’associant à l’ONG Bayes Impact, spécialisée dans les algorithmes, pour revoir de fond en comble le parcours utilisateur lors de l’utilisation des services de l’agence, en se servant d’une sorte de conseiller numérique virtuel pour accompagner simplement le demandeur d’emploi. L’établissement public a également lancé un « emploi store » en juillet 2015, un portail visant à agréger différents services de retour à l’emploi. Pôle Emploi prend également le virage de la data avec le lancement d’un challenge sur la définition d’outils dynamiques de présentation des candidats, accompagné par Cap Digital. Le big data est mis au service de la prédiction de besoins en compétences précises et permet de conseiller chacun sur les décisions à prendre pour mettre toutes ses chances de son côté.

Recherche d’emploi, nouveaux parcours et gestion des ressources humaines

Cap Digital est engagé depuis sa création à accompagner la transformation des métiers, de l’emploi et de la formation. Le pôle de compétitivité et de transformation numérique organise depuis plusieurs années l’opération How I Met My Startup, plus importante opération de journées portes ouvertes de recrutement dans les startups auxquelles y ont participé, lors de la dernière édition qui s’est tenue le 17 mars dans toute la région Île-de-France, près de 160 d’entre elles, visant à faire connaitre la diversité des emplois dans le numérique pour des organisations jeunes qui n’ont pas encore, pour la plupart, de marque employeur forte. Cap Digital a conçu et ouvre également EdFab, lieu d’expérimentation des nouveaux produits et services liés à l’éducation et à la formation, un espace de près de 350 m2 à la Maison des Sciences de l’Homme de Paris Nord, à Saint-Denis.

C’est dans ce contexte que nous avons choisi de nous intéresser à l’impact du numérique sur l’emploi et les ressources humaines. En nous concentrant d’abord sur la façon dont le digital réinvente la recherche d’emploi : algorithmes, data et sites de recherche spécialisés offrent la promesse d’améliorer le déroulement de cette étape critique en contexte de chômage de masse. En se demandant ensuite comment mieux accompagner les nouveaux parcours professionnels et les nouveaux types d’emplois : freelance, « slasheurs » et formation continue ont vocation à être intégrés pleinement à notre modèle social. Et en évaluant enfin comment la révolution numérique transforme la gestion de capital humain des entreprises qui doivent s’adapter à un environnement compétitif et à de nouvelles cultures d’organisation interne.

■ L’équipe de veille Cap Digital

Chiffres clés

Quelques défis

42 %

des jeunes de la génération Y (chiffres monde) affirment que leur formation ne les a pas préparé à la vie professionnelle (Source Infosys)

50%

des Français de 18 à 24 ans souhaiteraient créer leur entreprise s’ils le peuvent (Source : baromètre Viavoice, avril 2015)

45%

des emplois actuels pourraient être automatisés au moyen de technologies déjà existantes (Source : McKinsey)

12%

C’est le taux moyen de télétravailleurs salariés en France en 2015 (Source 5ème enquête sur le télétravail, Obergo)

40%

des jeunes de la génération Z se disent attentifs à l’équilibre entre travail et vie privée dans le choix de leur métier

75,7%

des Français travaillent dans le secteur tertiaire (Source : INSEE)

  • Formation

  • Big data

  • Usages

  • Mobile

  • International

ACHETEZ CE DOCUMENT

30 €

Pour accéder à la totalité de ce contenu, créez-vous un compte et cochez l'option Visiteur ou enregistrez-vous, et effectuez votre achat. Nous vous invitons également à consulter nos formules d'abonnement
Pour les adhérents et partenaires de Cap Digital, connectez-vous ou créez vous un compte Adhérent pour accéder au contenu.

Connexion & Achat