Editorial Cap Digital

Pour cette dernière lettre de veille de l’année, nous avons souhaité mettre l’accent sur un sujet qui monte en puissance, la Fintech, contraction désormais bien répandue de « finance » et « technologie ». Entraînant une véritable disruption des systèmes financiers traditionnels, les startups, qui peuvent être non-financières, avant pour certaines d’obtenir l’agrément leur permettant de renforcer leur stratégie, et positionnées sur le service aux entreprises comme aux particuliers, sont en train de changer la donne. Nombre de papiers ont été écrits sur la relation complexe qui unit banques et Fintech. Mariages de raison ? Tentatives timides d’open innovation ? Avantage des uns par rapport aux autres, « bataille » supposée à laquelle sont souvent associées les notions de « confiance », « sécurité », « instantanéité », « facilité »… cette complexité ne saurait être résumée ici, tant on en est encore aux prémices de ces bouleversements.

En toile de fond de l’émergence de ces nouveaux services, la transformation numérique du secteur bancaire, répondant à l’évolution des usages : dématérialisation de la relation client, mobilité, besoin de proximité et de personnalisation des échanges, fluidité et immédiateté des transactions, demande de transparence et d’autonomie, facturation et signature numériques, ainsi qu’un accès facilité à la technologie, avec le déploiement d’écosystèmes d’APIs. Une évolution accompagnée par de nouvelles réglementations sensées assouplir et rendre plus transparentes les transactions.

Le big data, un levier de transformation dans tous les secteurs de l’économie, possède un potentiel particulièrement marqué dans la banque. Toutes les activités des institutions financières sont impactées, de la gestion des actifs à celles des risques, du prêt au paiement. L’intelligence artificielle, sous-jacente dans l’apparition des roboadvisors, une grande tendance de cette année 2015, implique des bouleversements culturels, organisationnels et économiques. Ces « conseillers-robot » sont synonymes de gestion de portefeuille automatisée et sont ainsi en passe de révolutionner les métiers de la gestion et de l’analyse financière.

Economie participative, décentralisation des échanges… ces modes collaboratifs pavent également la voie à de nouvelles architectures. Le blockchain, auquel nous consacrons un article de cette lettre de veille, émergent avec le bitcoin, est annoncé par beaucoup d’observateurs comme un type d’échanges visant à révolutionner les approches en finance d’abord, mais dans bien d’autres secteurs également.

Véritable disruption des systèmes financiers traditionnels

En bref, de nombreuses évolutions, qu’elles soient technologiques, réglementaires ou d’usage, expliquent autant qu’elles accompagnent le foisonnement des services et produits qui forment le dynamisme de la Fintech à l’heure actuelle. Et particulièrement localisé dans les zones de forte activité financière, comme à Londres. Nombreux sont les fonds d’investissement qui se créent ou se spécialisent en Fintech.

Un potentiel qui ne passe donc pas inaperçu. Les investissements globaux dans les Fintech explosent pour passer de 928 millions à près de quatre milliards de dollars entre 2008 et 2013, selon l’étude The Future of Fintech and Banking d’Accenture, qui prévoit que cette tendance se renforce pour atteindre plus de dix milliards d’euros d’investissement en 2018.

■ L’équipe de veille Cap Digital

Chiffres clés

Quelques défis

4

Français sur 10 prêts pour des services financiers alternatifs

59%

des banques prévoient que le bouleversement viendra du mobile

40%

Qu’il viendra des transferts monétaires peer-to-peer

12 milliards de $

Investissement global dans les fintech en 2014

72%

des banques prévoient un bouleversement de leur secteur

57%

Qu’il viendra de l’économie des données

4 milliards de $

Investissement global dans les fintech en 2013

42%

Des investissements en Europe concentrés en UK et Irlande

  • Réseau

  • Interopérabilité

  • Usages

  • Mobile

  • International

ACHETEZ CE DOCUMENT

30 €

Pour accéder à la totalité de ce contenu, créez-vous un compte et cochez l'option Visiteur ou enregistrez-vous, et effectuez votre achat. Nous vous invitons également à consulter nos formules d'abonnement
Pour les adhérents et partenaires de Cap Digital, connectez-vous ou créez vous un compte Adhérent pour accéder au contenu.

Connexion & Achat