Banniereetudehealthinnov

UNE ÉTUDE POUR

  • Savoir où en est l’ouverture des données de santé en France
  • Connaître les dernières évolutions du cadre réglementaire
  • Savoir qui investit sur le marché français dans le Big data
  • Disposer d’une cartographie des partenariats et des acteurs publics et privés

LES ACTEURS TRADITIONNELS DE LA SANTÉ SONT DIRECTEMENT CONCERNÉS PAR LE BIG DATA ET L’ARRIVÉE DE NOUVEAUX ENTRANTS SUR LEUR CŒUR DE MÉTIER

Face aux acteurs traditionnels de la santé, une myriade de nouveaux entrants apparaît et participe à la création de valeur autour de la donnée de santé : les GAFAM, les start-ups de la e-santé, les collecteurs, transporteurs et hébergeurs de données, les data scientists
La donnée devient un élément à part entière du patrimoine des organisations de ce secteur, publiques et privées. Elément qu’elles vont devoir valoriser, financièrement et commercialement. Ce marché prometteur de quelque 6 billions de dollars devrait progresser en moyenne de 25 % par an dans les cinq prochaines années. Dans le domaine de la santé, les défis à relever sont immenses : accès à l’information et droit d’exploitation, sécurisation et valorisation des données collectées, organisation et leadership sur un marché émergent, enjeux éthiques…

Des défis à la hauteur des promesses du Big data et de l’Open data dans ce secteur : améliorer la connaissance médicale pour mieux soigner, optimiser l’efficience des services et des organisations de soins, inventer de nouveaux modèles économiques autour de la médecine des 4P.

Cette étude a été réalisée par Sylvie Donnasson-Eudes, CEO d’HealthInnov, accompagnateur d’excellence en innovation-santé et partenaire de Cap Digital, et Hélène Charrondière, directrice du pôle Pharmacie-Santé des Echos Etudes.

Commandez l’étude ici.